IMFREX
Accueil> Projet Imfrex> Expérience et moyens des équipes>
Météo-France -  CERFACS -  LGBP -  EDF -  CSTB -  MEDIAS-FRANCE -  IPSL    


Le projet Imfrex
Justification du projet
Plan de recherche détaillé
Expérience et moyens des équipes
Valorisation envisagée
Participants
Les données Imfrex
Documentation
Accès
Les Résultats
Données Modélisées
Données Observées
Les Animations
Les Documents


Nous contacter
rechercher :   
spacer
Météo-France

Le CNRM contribue activement depuis le début des années 1990 aux recherches sur les conséquences du changement climatique, et depuis 1995 s'intéresse particulièrement au problème de la régionalisation des impacts, avec la version à résolution horizontale variable de son modèle atmosphérique de climat ARPEGE. Depuis 1998, le modèle ARPEGE est couplé au modèle d'océan global OPA, et des expériences complètes de scénario ont été réalisées.

Au niveau Européen, le CNRM a participé au projet RACCS du programme "Environnement et Climat" de la Commission Européenne. Ce projet était le premier projet coordonné d'études de l'impact régional d'un doublement du CO2 sur l'Europe par la simulation numérique (coordinateur B. Machenhauer, MPI). Le CNRM a également participé au projet MERCURE de ce même programme, qui vise à réduire les erreurs systématiques dans les simulations de modèles régionaux (coordinateur R. Jones, UKMO). Le projet PRUDENCE a pour objectif de regrouper les divers modèles climatiques régionaux Européens pour faire une expérience coordonnée, une synthèse, et une base de données sur le changement climatique des années 2070-2100 (coordinateur J. Christensen, DMI).

Au niveau national, le CNRM a participé au projet ECLAT et autilisé les résultats de 10 ans d'adaptation régionale réalisés dans le cadre du projet RACCS pour évaluer l'impact sur la France du doublement du taux de CO2. Les données ont été utilisées par l'équipe de nivologie (CNRM-Grenoble) pour l'étude d'impact sur l'enneigement des Alpes, par l'équipe d'écophysiologie (INRA-Nancy) pour l'étude de l'évolution de la forêt Vosgienne, par l'équipe d'écologie et de paléoécologie (CNRS-Marseille) pour l'étude des taux de croissance de la forêt Méditerranéenne et par l'unité d'agronomie (INRA-Clermont) pour l~Rétude de l'évolution de la prairie pâturée. En marge de ce projet, le scénario de 10 ans a été également utilisé par le laboratoire d'écophysiologie et nutrition (INRA-Bordeaux) pour l'étude de la croissance du pin maritime.

Le groupe de recherche sur le climat du CNRM compte une douzaine de chercheurs permanents, une douzaine d'ingénieurs ou techniciens, et une dizaine de non permanents (post-doctorants, étudiants en thèse, visiteurs étrangers). Les moyens de calcul du CNRM sont le supercalculateur Fujitsu VPP5000 de Météo-France, partagé entre la prévision numérique opérationnelle et les applications de recherche. Dans le cadre de ce projet, Alain Joly, du groupe de météorologie à mésoéchelle du CNRM, apportera sa contribution

Le groupe de recherche sur le climat du CNRM compte une douzaine de chercheurs permanents, une douzaine d'ingénieurs ou techniciens, et une dizaine de non permanents (post-doctorants, étudiants en thèse, visiteurs étrangers). Les moyens de calcul du CNRM sont le supercalculateur Fujitsu VPP5000 de Météo-France, partagé entre la prévision numérique opérationnelle et les applications de recherche. Dans le cadre de ce projet, Alain Joly, du groupe de météorologie à mésoéchelle du CNRM, apportera sa contribution

La Direction de la Climatologie a la charge entre autres des longues séries de données (constitution des séries brutes, homogénéisation, étude, coordination nationale). Un effort de recherche de données anciennes et d'homogénéisation des longues séries de mesures météorologiques a été entamé en 199. Ce travail a permis la constitution d'une base de séries mensuelles homogénéisées de températures (minimales et maximales, 70 séries séculaires) et précipitations sur le XXème siècle (226 séries séculaires).

Liste des personnes impliquées

Michel Déqué, chercheur, 30%
Serge Planton, chercheur, 20%
Jean-François Royer, chercheur, 20%
Alain Joly, chercheur, 20%
Fabrice Chauvin, ingénieur, 20%
Alain Braun, ingénieur,30%
Jean-Marc Moisselin, ingénieur, 20%
Brigitte Dubuisson, ingénieur, 20%

Références bibliographiques récentes

Ayrault, F. et A. Joly, 2000. L'origine des dépressions météorologiques sur l'atlantique: nouvelle perspective climatologique. Compte-Rendus à l'Académie des Sciences, Sciences de la Terre et des planètes, 330, 173-178.

Ayrault, F. et A. Joly, 2000. Une nouvelle typologie des dépresssions météorologiques: classification des phases de maturation. Compte-Rendus à l'Académie des Sciences, Sciences de la Terre et des planètes, 330, 167-172.

Déqué M., 2000. Regional models. Numerical Modeling of the Global Atmosphere in the Climate System. P. Mote and A. O~RNeill (eds). Kluwer Academic Publishers, 403-418.

Déqué M., 2000. Statistical treatment of model output. Numerical Modeling of the Global Atmosphere in the Climate System. P. Mote and A. O~RNeill (eds). Kluwer Academic Publishers, 83-104.

Déqué, M., 2000. Modélisation numérique de l~Rimpact climatiqued~Rune augmentation de l~Reffet de serre. Revue Forestière Française, numéro spécial 2000, 21-26.

Douville H., J.F. Royer, J. Polcher, P. Cox, N. Gedney, D.B. Stephenson, P.J. Valdes, 2000 : Impact of CO2 doubling on the Asian summer monsoon: Robust versus model-dependent responses. Journal of the Meteorological Society of Japan, vol 78, n° 4, pp 421-439.

Douville H., S. Planton, J.F. Royer, D.B. Stephenson, S. Tyteca, L. Kergoat, S. Lafont, R.A. Betts, 2000. Importance of vegetation feedbacks in doubled-CO2 climate experiments. Journal of Geophysical Research - Atmospheres, vol 105, n° D11, pp 14841-14861.

Lorant V., and J.F. Royer, 2001. Sensitivity of equatorial convection to horizontal resolution in aqua-planet simulations with a variable-resolution GCM. Monthly Weather Review, vol 129, n° 11, pp 2730-2745.

Mestre, O., 2000, Méthodes statistiques pour l'homogénéisation de longues séries climatiques, Thèse de doctorat de l'Université Paul Sabatier (Toulouse III).

Royer J.F., 2000. Land surface processes and hydrology. In: NATO Science Series: Numerical Modeling of the Global Atmosphere in the Climate System, Mote P.W., O'Neill A., Eds., Kluwer Academic Publishers, Dordrecht, pp 321-352.

Royer JF, 2000. The GCM as a dynamical system - Implications for numerical simulations. In: NATO Science Series: Numerical Modeling of the Global Atmosphere in the Climate System, Mote PW, O'Neill A, Eds., Kluwer Academic Publishers, Dordrecht, pp 29-58.

Royer J.F., D. Cariolle, F. Chauvin, M. Déqué, H. Douville, R.M. Hu, S. Planton, A. Rascol, J.L. Ricard, D. Salas y Mélia, F. Sevault, P. Simon, S. Somot, S. Tyteca, L. Terray, S. Valcke, 2002. Simulation des changements climatiques au cours du 21-ème siècle incluant l'ozone stratosphérique. Comptes Rendus de L~RAcadémie des Sciences, Série IIa| - Géosciences 334 (3), 147-154.

 

Accueil> Projet Imfrex> Expérience et moyens des équipes>
haut de page © 2003 Medias-France  
Last modified: October 07 2003 19:00:51.